Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Inscription Ateliers de création adulte

Des ateliers destinés aux amateurs et amatrices sont proposés.
Chaque atelier est dirigé par un·e metteur·e en scène professionnel·le dont l'objectif est de créer un spectacle présenté au Théâtre en fin d'année. Il reste encore des places.
Toutes les infos ici.


Journal n°45 - septembre/décembre 2017

Feuilletez le journal ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
L’Occitanie… pour les nuls !


Avec : Florant Mercadier,

Représentation(s) :

Du 12 au 16 septembre 2017 à 19h
Genre : Florant Mercadier fait son intéressant pour le festival Occitania… et c’est très bien ainsi !
Durée : 50 mn


Dans le cadre du Festival Occitania




Saviez-vous que…?

Les troubadours avaient inventé le rap ?

Le village de Marzas fut détruit par un bouc et une pomme ?

L’auteur du “Se Canta” était un serial killer ?

Et surtout, saviez-vous que tout ce qui précède … est vrai !?

Avec sa musique, son humour (et une bonne dose de mauvaise foi), Florant Mercadier raconte l’histoire de l’Occitanie, la petite et la grande. Mais promis, juré, tout est authentique….

  

L'Occitanie? Qu'es aquò?

Lorsque la nouvelle grande région a été créée, j'ai posé cette question autour de moi : l'Occitanie, qu'es aquò ? Ce nom, auquel tant de gens étaient attachés, finalement, que voulait-il dire ?

Est-ce un territoire ? Oui sans doute, mais lequel ?

Est-ce une histoire ? Celle des Troubadours, celle des Cathares, bien sûr, mais là encore, sait-on vraiment ce que signifient ces termes ?

Il y a évidemment une langue et sa culture. On l'entend, on la devine. Mais bien peu, là encore, savent précisément que l'expression "qu'es aquò" est de l'occitan.

Alors c'est tout cela que nous allons essayer de raconter, de rire, de chanter, au travers d'histoires de l'Histoire :

En racontant l'amour impossible du troubadour Jauffrey Rudel ou bien encore comment, derrière la très belle déclaration d'amour qu'est le "Se Canta", cet hymne officieux occitan écrit par le comte Gaston Phoebus de Foix, se cache une folie qui mena à la mort.

En divulguant comment cette célèbre croix occitane, que l'on voit sur les façades des mairies, est en réalité un symbole astronomique libyen.

En s'amusant de contes et de légendes que firent naître cette géographie si particulière d'un pays coincé entre trois montagnes et deux mers.

En riant de nos petites manies comme celle qui oppose depuis des siècles les Basques et les Occitans quant à la paternité du béret, guéguerre dont l'origine, dit l'histoire, remonterait aux péripéties de Roland dans les Pyrénées.

Et bien d'autre choses, encore, pour essayer, ensemble, avec le public de savoir "fin finala, l'Occitania, qu'es aquò"?



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin