Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Journal n°48 - septembre/décembre 2018

Feuilletez le journal ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Vers la métamorphose


© Marie Hyvernaud
De : Jef’S, Alexandre Bernhardt
Mise en scène : Alexandre Bernhardt,
Avec : Jef’S, Alexandre Bernhardt

Représentation(s) :

Du 4 au 8 décembre 2018 à 21h
Genre : Théâtre et langue des signes
Durée : 1h


Dans son tout nouveau spectacle bilingue LSF/Français, Jef’S perd sa bonne humeur découverte dans les précédents opus en faisant voeux d’intelligence ultime. L’intelligence rendrait-elle négative ? Cette fois-ci, c’est avec ses doutes, ses questionnements concernant son métier d’artiste et la place de la communauté sourde dans notre société que Jef’S continue d’abattre les murs à grand coups d’éclats de rire. Réussira-t-on avec lui notre métamorphose ?

Dans ce troisième opus, nous retrouvons Jef’S, cette fois-ci avec ses doutes, ses questionnements, ses colères concernant son métier d’artiste et la place de la communauté sourde dans notre société. Doutes et questionnements qui vont lui permettre d’opérer cette transformation, cette métamorphose vers la maturité, la joie, le bonheur notamment grâce à une personnalité improbable qui a marqué la variété des années 70-80… On ne vous en dit pas plus…

Est-ce qu’il y a encore des gens qui ne connaissent pas Jef’S ici ? Son premier spectacle Sourd et alors ? passait avec tendresse les entendant·e·s à la moulinette de leurs préjugés. 

Dans le second opus, sa nouvelle paternité se doublait d'une problématique toute particulière : être parent sourd d'un enfant qui ne l'est pas peut être cocasse ou plutôt angoissant ! Comment on fait les bébés ? C'est quoi l'amour ? D'où vient l'univers ? En répondant à son fils, Jef’S nous invitait à voir le monde avec ses yeux, avec ses mains.

Du théâtre qui rapproche les hommes à la vitesse d'un éclat de rire, du théâtre comme on en voit très rarement.

 

 



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin