Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

[à l'écoute] Émission Au Grand Rond si j’y suis, du mercredi 9 octobre de 16h à 17h sur Radio Mon Païs (90.1)

Ils seront autour des micros pour répondre à nos questions :
- Antoine Terrieux de Blizzard Concept
- le festival Toulouse Polars du Sud
- le festival Mékanik du rire
- Marc Compozieux pour sa chronique.

à écouter ici


Journal n°51 - septembre/décembre 2019

Téléchargez le journal ici


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Rêves d’une Poule ridicule


© Christian Ostorero Chalon
Compagnie : Compagnie de l’Hyppoféroce
De : Cyrille Atlan / Cie de l’Hyppoféroce
Mise en scène : Cyrille Atlan/Cie. de l’Hyppoféroce
Avec : Cyrille Atlan - Yannick Harnois - Tamara Incekara - Gaëlle Pasqualetto
Regard extérieur : Erwann Valette - construction décor et lumière Christophe Mora

Représentation(s) :
Le Jeudi 02 Janvier 2020 à 11:00:00
Le Jeudi 02 Janvier 2020 à 15:00:00
Le Vendredi 03 Janvier 2020 à 11:00:00
Le Vendredi 03 Janvier 2020 à 15:00:00
Le Samedi 04 Janvier 2020 à 11:00:00
Le Samedi 04 Janvier 2020 à 15:00:00
Le Mercredi 08 Janvier 2020 à 15:00:00
Le Samedi 11 Janvier 2020 à 15:00:00
Réserver


A partir de 6 ans

Du 2 au 4 janvier 2020 à 11h et à 15h
Les 8 et 11  janvier 2020 à 15h
Genre : théâtre
Durée : 45 mn

Un jour parmi tant et tant d’autres à l’usine. Trois femmes travaillent à la chaine à zigouiller poules et poulets pour une entreprise agroalimentaire comme il y en a tant (trop). Un jour pourtant l’une d’elles trouve un œuf… et de cet œuf qu’elle couve avec constance et opiniâtreté, une poule pas bien belle, pas bien grosse, pas bien futée même mais poule quand même, naît. Ladite poule échappe au destin de ses congénères et commence à vivre… et quand on vit, c’est bien connu, on rêve…

Un spectacle coup de gueule contre la malbouffe et ces élevages en batterie dont l’horreur commence enfin à apparaître au grand jour. Pas de panique néanmoins chers parents, grands-parents, accompagnateur·trice·s et autres oncles, tantes, grands frères ou grandes sœurs… amenez sans crainte les têtes blondes, brunes, rousses ou autres, le spectacle navigue sans crainte à travers les écueils de la dénonciation gratuite, de la culpabilisation ou de la morale à bon compte pour emprunter des chemins ô combien plus intéressants faits de poésie, d’humour et de marionnettes astucieuses en diable.

Les trois comédiennes manipulatrices s’en donnent à cœur joie pour dénoncer l’aliénation de ces massacres quotidiens, pour tenter de retrouver dans les yeux un peu (beaucoup) interrogatif du volatile sauvé par hasard et qui se demande bien de quoi demain sera fait, de retrouver donc une part de cette humanité qu’elles perdent chaque jour…



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin