Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

[à l'écoute] Émission Au Grand Rond si j’y suis, du mercredi 9 octobre de 16h à 17h sur Radio Mon Païs (90.1)

Ils seront autour des micros pour répondre à nos questions :
- Antoine Terrieux de Blizzard Concept
- le festival Toulouse Polars du Sud
- le festival Mékanik du rire
- Marc Compozieux pour sa chronique.

à écouter ici


Journal n°51 - septembre/décembre 2019

Téléchargez le journal ici


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Mon Chien Stupide


© DR
Compagnie : Les Amis de Monsieur,
De : John Fante
Mise en scène : Jean Paul Bibé, Corinne Calmels
Avec : Jean-Paul Bibé,
Adaptation du roman : Jean Paul Bibé - Création lumière : Marylou Bateau

Représentation(s) :

Du 14 au 25 avril 2020 à 21h
Genre : Tragi-comédie canine
Durée : 1h35

Réserver


Après Sam Sheppard, Jean-Paul Bibé et Corinne Calmels continuent leur brillante collaboration sur les écritures américaines contemporaines avec l’univers de John Fante. Mon chien stupide c’est d’abord la crise de la cinquantaine passée au peigne fin à travers le cerveau d’Henri Molise, un quinquagénaire sexiste, raciste et cynique. C’est surtout le portrait d’une bourgeoisie américaine au vitriol, une tragi-comédie canine à cent à l’heure. Jouissif, drôle, incontournable !

Henri J. Molise est un romancier quinquagénaire d’origine italienne, en mal d’inspiration, qui vit retranché dans son ranch dans la banlieue de Santa-Monica. Écrivain raté, brouillé avec son agent, contesté par ses quatre enfants qui sont en passe de voler de leurs propres ailes, incompris par son épouse Harriet, il finit par faire la rencontre d’un énorme chien au comportement… étonnant. C’est à travers cette rencontre que l’on découvre tous les personnages du récit, tous plus emblématiques d’une Amérique puritaine et de sa contre-culture.

Seul en scène, Jean-Paul Bibé s’empare de cette tribu et les incarne tour à tour, en rendant à leurs défauts toute leur humanité avec une vérité touchante. Le rythme est soutenu, les dialogues acerbes, et le ton cinglant. La bande-son qui passe de l’univers du rock à la variété italienne, sert de paysage et vous transporte. Cette comédie grinçante vous tiendra en haleine tout du long, en vous arrachant à chaque coin de phrase un rire coupable mais salutaire !
 



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin