Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Devenir associé·e de la SCIC

Si vous souhaitez faire partie de la vie du Théâtre, nous vous invitons à rejoindre l'aventure en souscrivant une part de la SCIC et devenir associé·e du Théâtre !
Toutes les informations par ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Royale Machine


De : Maxime Bodin, Romain Verstraeten-Rieux
Mise en scène : Maxime Bodin, Romain Verstraeten-Rieux
Avec : Maxime Bodin
Création Lumière : Grangil Marast

Représentation(s) :

Du 3 au 7 novembre 2020
Du mardi au samedi à 21h
Genre : théâtre
Durée : 1h15

Réserver


Royale Machine est l’histoire d’un homme qui travaille. Et qui nous raconte son travail… mais comme il est intérimaire, il n’a pas un mais plusieurs travails. Donc il nous raconte tous ses travails. Cet homme aime les chiffres et les calculs, le printemps, la logique et les faits divers, faire des armoires à Anjou Tôlerie mais aussi la tomate en hiver à Flunch. Et puis un jour, il va se mettre à se questionner sur ces travails… un spectacle en forme de réflexion vivifiante, drôle et valsant avec l’absurde sur le monde d’avant, sur le rêve d’un monde d’après, écrite dans le monde d’avant. Mais qui tombe pile poil !

Donc, pour préciser, notre bonhomme, à force de calculs et de logiques spontanées, il va en arriver à se questionner. Il se demande où les suédois d’Ikea trouvent autant de bois ; combien de cochons il faut par jour, puis par an, et où sont ces cochons qui vont servir à faire les croque-monsieur au Grand Saloir ; il se demande si ce n’est pas un peu « con » qu’il faille deux litres d’eau pour fabriquer une bouteille d’eau en plastique d’un litre...
Et le vertige le prend. Il doute : de son utilité, du poids qu’il a sur la balance du monde, de l’engagement, de l’importance du Travail, cette Royale Machine qui définit, soumet et broie le corps et la tête. Il n’est qu’une partie de la machine : elle le berce, il suit son mouvement, il fait exactement ce qu’elle veut qu’il fasse. C’est comme ça, il n’a pas le choix. Ou peut-être que si ?
D’une question en naît une autre, puis encore une autre. Et dans la tourmente il refait son monde.  Si un rouage se met à réfléchir et, par là, se met à agir, que devient la Royale Machine ?



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin