Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Devenir associé·e de la SCIC

Si vous souhaitez faire partie de la vie du Théâtre, nous vous invitons à rejoindre l'aventure en souscrivant une part de la SCIC et devenir associé·e du Théâtre !
Toutes les informations par ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Les Instantanés


© Léo Daniel, Le Cri Dévôt
Compagnie : Le Cri Dévot
De : La Place et Une femme de Annie Ernaux - La Trilogie du samedi : Ecriture collective
Avec : La Place : Camille Daloz - Une femme : Emmanuelle Bertrand - La Trilogie du samedi : Alexandre Cafarelli, Jérémy Cateland, Bastien Molines
Conception : La Place et Une femme Camille Daloz - La Trilogie du samedi : Emmanuelle Bertrand, Camille Daloz

Représentation(s) :

Du 15 au 19 décembre 2020 
Du mardi au samedi à 21h
Genre : Annie Ernaux chapitre #2
Durée : 1h30

Réserver


Annie Ernaux est une des « nos » autrices majeures, à cheval entre deux siècles. Elle sait, comme personne, lier l’intime et le politique, une nouvelle forme d’autobiographie et l’Histoire. Nous nous offrons deux semaines de son univers, à travers le travail sensible de deux compagnies qui se sont brillamment emparés de ses mots. Avant Les Instantanés, découvrez Nos Années, du 8 au 12 décembre.

Le Cri du dévot est de ces compagnies qui vous collent des frissons et les larmes aux yeux. Depuis 2017, elle mène un cycle de création autour de la mémoire collective, inspiré de l'œuvre d'Annie Ernaux : « Save the date ! ».  Implantée à Montpellier, nous voulions partager avec vous leur univers, leur esthétique, leur travail théâtral de proximité. Voilà qui sera fait avec ces magnifiques Instantanés, en écho à l’auto-socio-biographie chère à l’autrice.

Pendant une semaine, le Cri Dévot investira donc le Grand Rond avec six parcours de vie, récits théâtralisés, toujours sur le fil, entre mémoire individuelle et collective.
Les deux premiers, présentés mardi et mercredi et directement tirés des textes d’Annie Ernaux, « La Place » et « Une Femme », dressent les portraits des parents de l’autrice et le parcours d’une vie entre milieu ouvrier et accession à la bourgeoisie.
Puis jeudi, vendredi et samedi, La Trilogie du samedi nous plonge dans l’adolescence de trois comédiens de la compagnie. C’est quoi être un adolescent dans les années 90 ? Comment fait-on quand on préfère regarder Buffy plutôt que le foot ? Peut-on devenir autre chose qu’un ouvrier de Peugeot dans la banlieue de Montbéliard ? Que pensent les autres de moi ? Entre parole poétique et théâtre documentaire le Cri Dévot explore les constructions sociales, familiales avec sensibilité et malice.
 



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin