Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Devenir associé·e de la SCIC

Si vous souhaitez faire partie de la vie du Théâtre, nous vous invitons à rejoindre l'aventure en souscrivant une part de la SCIC et devenir associé·e du Théâtre !
Toutes les informations par ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Dîner de gala


© Emilien Plisson
Compagnie : Collectif Hortense
De : Création collective
Mise en scène : Création collective
Avec : Gaspard Chauvelot, Coline Lubin, Kristen Annequin, Thibault Deblache

Représentation(s) :

Du 9 au 13 février 2021
Du mardi au samedi à 21h
Genre : Infinity revolution
Durée : 1h20

Réserver


Prenez un tuto youtube, un film des Monthy Python, Crime et châtiment, les Avengers, de la musique et de l’improvisation, des journaux, du playback… mais ce ne sera pas encore suffisant pour imaginer ce qui vous attend en venant voir Dîner de Gala. Elle/eux-mêmes ne sont pas bien sûr·e·s de ce qu’ils et elle vont vous montrer. Ils et elle ne sont pas sûr·e·s de la méthodologie non plus. Ce qui est sûr par contre, c’est qu’ils et elle veulent faire la révolution.

Oui, aujourd'hui, à son tour, le Collectif Hortense décide de faire la révolution. Quelques propositions : noyauter les médias, monter un crowdfunding, chanter des chansons et dire des poèmes, beaucoup débattre, tout faire péter…
Depuis 2012, le Collectif Hortense construit sa recherche autour de l’improvisation théâtrale et musicale, en puisant dans diverses ressources, de l’actualité à la littérature, en passant par la création sonore… le plateau est comme une carte blanche, un terrain de jeu… le théâtre des opérations ?
Après leur première création Hortense, puis le Cabaret Réveillon et le Cabaret Electoral, ils et elle récidivent en créant Dîner de Gala, une pièce pour quatre interprètes en quête de révolution. Un théâtre du présent qui laisse voir toutes les possibilités des comédien·ne·s, leur maîtrise de l’improvisation, du jeu et de la musique, et en filigrane l’abondance de travail et de documentation qu’ils et elle ont assemblé. Car derrière leur légèreté, on voit tout l’espoir placé là, dans cet espace du Théâtre.
« Espérons que ça marche ».



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin