Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Devenir associé·e de la SCIC

Si vous souhaitez faire partie de la vie du Théâtre, nous vous invitons à rejoindre l'aventure en souscrivant une part de la SCIC et devenir associé·e du Théâtre !
Toutes les informations par ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Marcel nu - L'histoire de Marcel Nuss


© Hélène Jayet
Compagnie : Frédéric Naud & Cie
De : Frédéric Naud,
Mise en scène : Marie Charlotte Biais
Avec : Jeanne Videau, Frédéric Naud,
Auteurs des poèmes : Marcel Nuss et Pascal Mary - Textes improvisés : Jeanne Videau - Compositions sonores : Chloé Lacan - Lumières : Louna Guillot et Thomas Fiancette - Costumes : Elise et Jeanne Videau

Représentation(s) :

Du 30 novembre au 4 décembre 2021
Du mardi au samedi à 21h
Genre : Super-Héros de sa vie... et des droits civiques
Durée : 1h10


création / coproduction Théâtre du Grand Rond

Marcel Nu est le tout nouveau spectacle de Fred Naud et Jeanne Videau, déjà multi-accueilli·e·s au Grand Rond avec dernièrement le splendide La Méningite des Poireaux. Après avoir sublimé la véritable et incroyable histoire de François Tosquelles dans La Méningite, c’est à la non moins véritable et incroyable histoire de Marcel Nuss que Fred et Jeanne se sont attaqué·e·s. Vous voulez savoir comment un pluri-handicapé entièrement paralysé à l’exception des yeux, de la bouche, de deux doigts et du sexe va devenir poète, écrivain, militant, va se marier avec Jill, belle femme de 30 ans sa cadette… et vivre une vie dont beaucoup de « valides » rêveraient ? Vous voulez assister à une splendide ode à la vie ?

Tout commence un samedi soir, dans l'univers grotesque d'une émission de télévision, où l'apparence est reine. Victor Branck, présentateur vedette, accueille Jill et Marcel Nuss. Ce dernier vient de publier un nouvel essai : « Je veux faire l'amour ».

Si Victor Branck est le parangon du Dom-Juan-macho-sympathique à qui tout semble réussir, face à lui, Marcel Nuss semble être l'archétype de l'anti-héros : porteur d'un pluri-handicap, le corps tordu par la maladie, il est entièrement paralysé sauf les yeux, la bouche, deux doigts et le sexe.
A côté de lui, Jill, sa femme, de trente ans sa cadette, illumine tout le plateau. Ensemble, ils militent pour l'accompagnement sexuel des personnes en situation de handicap. Ce samedi soir, ils ne sont pas là pour eux. Ils sont là pour nous. Pour commettre un attentat à la pudibonderie.

De cette soirée pourrait surgir un moment de vérité salvateur pour nous tous et en particulier pour Victor Branck ...



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin