Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Delphine Alvado

C'est avec tristesse que nous avons appris le décès de Delphine Alvado. Delphine fut comédienne associée du Théâtre à sa création, il y a 20 ans maintenant et elle a été depuis accueillie à de nombreuses reprises.

Lire la suite ici.


Devenir associé·e de la SCIC

Si vous souhaitez faire partie de la vie du Théâtre, nous vous invitons à rejoindre l'aventure en souscrivant une part de la SCIC et devenir associé·e du Théâtre !
Toutes les informations par ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Olga


© Anne Gidel
Compagnie : CHapKa Cie
De : Nathalie Vinot
Mise en scène : Christian Brazier
Avec : Nathalie Vinot,

Représentation(s) :

Du 31 janvier au 4 février 2023
Du mardi au samedi à 21h
Genre : théâtre
Durée : 1h15

Réserver


Olga parle, elle est née avec les fesses froides mais la langue bien pendue, elle parle aux chaises, aux ours, à la neige... Elle nous raconte les us et coutumes de la Mortavie, son pays intérieur du fin fond de l’est. Elle se tient juste à la lisière de la forêt fantasmagorique, là où ça bruisse et ça grince. Elle chante aussi, pour faire rire les corbeaux et défroisser les barbelés... Et c’est parti pour 1h10 de bonheur !

Seule en scène, avec juste une chaise et un étrange costume, Nathalie Vinot invente un univers onirique, cruel, sensuel et poétique, vibrant d’humanité. Elle nous fait passer du rire aux larmes avec une énergie échevelée. Son récit se déploie en arborescence totale, faisant fi des codes narratifs classiques. Elle nous parle de la vie, la mort, les femmes, la sexualité, la mémoire, la guerre, l’amour, la sauvagerie dans une langue foisonnante. Telle une poupée russe, elle s’ouvre par le ventre et fait naître une multitude de personnages cachés à l’intérieur d’une vieille dame en colère contre la folie du monde. Et l’air de rien, tout en parlant d’un pays imaginaire aux coutumes drolatiques, elle nous replonge brusquement dans la mémoire sombre de l’histoire.
Nous sommes ravies de retrouver Nathalie Vinot (que vous avez, on l’espère, vu sur nos planches en décembre dans Où va ton impatience ?) dans son deuxième seule en scène après Heliotropolka, programmé il y a quelques années chez nous…
Nathalie Vinot sur scène, on vous le dit, on vous le jure, c’est du bonheur à partager ensemble. C’est de l’humain en barre !
 





Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin