Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Devenir associé·e de la SCIC

Si vous souhaitez faire partie de la vie du Théâtre, nous vous invitons à rejoindre l'aventure en souscrivant une part de la SCIC et devenir associé·e du Théâtre !
Toutes les informations par ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Angèle (1975)


© Pauline Potelle
Compagnie : Compagnie Lampe-Tempête
De : Alice Lacharme
Mise en scène : Alice Lacharme, Frédérique Renda
Avec : Alice Lacharme - Avec les voix de : Harold David, Lucas Saint Faust
Oreille : Joachim Sontag - Extraits d’images : Y’a qu’à pas baiser de Carole Roussopoulos (Video Out, 1971, Centre audiovisuel Simone de Beauvoir)

Représentation(s) :

Du 7 au 11 février 2023
Du mardi au samedi à 21h
Genre : théâtre
Durée : 1h10

Réserver


1974. Les mouvements sociaux de mai 1968, les avancées du droit des femmes dans la société, tout cela est prégnant et récent. Dans ce contexte, Angèle, mère de famille à Sète, incarne l’histoire de toutes les femmes, une histoire différente de celle que l’on trouve dans les manuels ou les archives de l’INA. Une femme qui prend conscience, elle aussi, de son désir de liberté, le désir de s’affirmer dans son propre corps, au milieu d’un corps social qui semble immuable, lui.

Alice Lacharme incarne dans ce spectacle, Angèle, jeune femme mère de famille confrontée aux avancées sociales de son époque et à la difficulté de les mettre en résonnance dans sa propre vie.
Cette nuit de 1974, en plein débat sur la loi Veil, tout bascule pour Angèle. Sa fille Delphine, 16 ans, apprend qu’elle est enceinte. Dès lors, que faire ? L’Histoire semble balbutier : quand-est-ce que les mouvements d’émancipation porteront-ils leurs fruits ? Est-il pensable qu’une jeune femme, que TOUTES les femmes soient encore bloquées à ce stade en 1974 ? C’est donc de tout cela qu’il est question ici. En abordant le droit à la contraception, l’émancipation économique des femmes de cette époque pas si lointaine, Angèle (1975), nous invite à replonger dans ces luttes sociales qu’il faut sans cesse défendre. Angèle (1975), c’est aussi un discours qui résonne avec les rôles sociaux parfois contradictoires que l’on est toutes et tous amenés à endosser et dans lesquels on se débat parfois.

 



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin