En 2024 saisissons-nous du drapeau européen pour promouvoir les démocraties



Avec : Lecture par Dominique Dolmieu, Mitia Fedotenko, Alexandra Plays, Valéry Volf

Lundi 6 mai 2024 à partir de 18h
Genre : Conférences et lecture
Gratuit sur inscription à contact@cerclebadiou.fr ou 06 65 26 39 03


En 2024, saisissons-nous du drapeau européen pour promouvoir les démocraties

18:00 Enjeu contemporain
Paix contre dictatures ? Sortir de l’impuissance démocratique

MATTHIEU BOISDRON a obtenu en 2021 le prix de thèse de l’Assemblée nationale pour son travail consacré à Joseph Paul-Boncour (1873 – 1972). Il est également rédacteur en chef adjoint du Courrier d’Europe centrale.

Délégué de la France à la Société des Nations, ministre des affaires étrangères, militant socialiste, Joseph Paul-Boncour fut le promoteur malheureux (et aussi un peu démuni) d’une politique plus résolue face aux remises en cause de l’ordre international par l’Allemagne nazie. Avec le recul, son activité diplomatique et son échec offrent des leçons encore très actuelles pour la capacité des démocraties à imposer le respect des institutions internationales qu’elles fondent.

19:00 Carte blanche
Europe, comment ne pas subir ? Le combat de l’Ukraine est le nôtre

La guerre a fait prendre conscience aux Européens de leurs faiblesses. Toutes les majorités parlementaires européennes – à l’exception notable de celle de la Hongrie – disent qu’il faut que la Russie se retire des territoires ukrainiens envahis. Avec cette guerre, les Européens doivent faire des choix. Subir le sort d’une puissance sous influence ou se sauver en dessinant les contours d’une nouvelle souveraineté supranationale ?

20:00 Création artistique
Les négationnistes du génocide au théâtre : Le retour de Karl May de Jeton Neziraj, traduit de l’albanais (Kosovo) par Sébastien Gricourt

DOMINIQUE DOLMIEU a fondé la Maison d’Europe et d’Orient et les Editions l’Espace d’un instant et anime le Théâtre dans la Forêt. Depuis 2022, il est expert de l’Institut ukrainien de traduction théâtrale.

Kara Ben Nemsi, le célèbre personnage de Karl May, fuit l’Est et se dirige vers les terres allemandes avec un groupe d’acteurs du Kosovo. Au cours de ce voyage presque épique, il rencontre Slavoj Zizek, Peter Handke, membre du National Socialist Underground, et bien d’autres personnages. La pièce confronte le public à l’approche presque diabolisante de l’Europe occidentale à l’égard de l’Est – elle suppose une supériorité culturelle, politique et intellectuelle – qui, selon Aleksandar Hemon, est profondément enracinée dans le colonialisme et le racisme.

Lecture par Dominique Dolmieu, Mitia Fedotenko, Alexandra Plays et Valéry Volf.

Evénement proposé par le Cercle Raymond-Badiou en partenariat avec le Théâtre du Grand-Rond, les Editions l’Espace d’un instant, la Maison d’Europe et d’Orient et le Théâtre dans la Forêt


Calendrier


Dernières infos

L’extrême droite n’est jamais la solution !

Le Théâtre du Grand Rond appelle chacun et chacune à ne pas laisser notre société dans les mains du Rassemblement National et de ses alliés.


Programme d'Au Grand R 2024

Le programme du Festival Au Grand R' est en ligne.
Rendez-vous ici.


Copyright © 2021 · Théatre du Grand Rond · Mentions légales